Depeche Mode – 01/07/17, Paris, Stade de France

Pour ce « jamais 2 sans 3 », Depeche Mode m’a transportée là où eux seuls ont le secret

Après Nice (live report sobrement intitulé « 2h15 avec le plus grand groupe du monde ») et Lille (pas de live report), il est temps de retrouver pour la 3e fois Depeche Mode et de clôturer cette tournée d’été. Et quoi de mieux qu’un Stade de France ?

j’ai regardé la météo toute la semaine, la pluie allait-elle gâcher la Black Celebration ? Mais c’est sans compter sur le pouvoir de Dieu, alias Dave Gahan, qui, par miracle, a su disperser les nuages menaçants et nous laisser sous un soleil radieux et ciel bleu de 17h à 01h !

Nous sommes 5, séparés à 2 portes opposées mais desservant chacune la pelouse or du stade. Il est loin le temps où en 2009, nous avions dormis dehors pour être au premier rang, c’était un 27 juin, sous un soleil de plomb ! Là, faut pas déconner, on va tenter le devant mais en se plaçant vers 16h (la pluie incessante nous a découragés d’y aller avant). Impressionnant le nombre de personnes avec des vestes Hellfest, pour le coup, on se lance dans le cri de ralliement du « ApérooooOOOOo ». Comme quoi, Depeche Mode a vraiment une place unique dans le monde de la musique.